mercredi 1 avril 2015

Quels sont les droits du chien guide d'aveugle ?

La loi du 11 février 2005 en son article 54 précise que le chien guide a accès gratuitement à la totalité des lieux publics et des transports. Une circulaire vient compléter ce texte, leur donnant accès aux hôpitaux. La loi prévoit la dispense du port de la muselière en toutes circonstances.
Le texte de référence « L’accès aux transports, aux lieux ouverts au public, ainsi qu’à ceux permettant une activité professionnelle, formatrice ou éducative, est autorisée aux chiens guides d’aveugle et d’assistance accompagnant les personnes titulaires de la carte d’invalidité prévue à l’article L. 241-3 du code de l’action sociale et des familles. La présence du chien guide d’aveugle ou d’assistance aux côtés de la personne handicapée ne doit pas entraîner de facturation supplémentaire dans l’accès aux services et prestations auxquels celle-ci peut prétendre. »

Le chien guide d’aveugle face à ses droits bafoués


Nul n’est censé ignorer la loi !
Pourtant, plus d’un Français sur cinq (22 %) ne sait pas que les chiens guides d’aveugles peuvent accompagner partout leur maître. Plus d’un sur trois (37 %) pense même que leur accès est interdit dans certains lieux.
Cette méprise est la preuve que la loi de 1971 reste trop méconnue.
Le sondage OpinionWay réalisé pour la Fédération Française des Associations de Chiens guides d’aveugles (FFAC), les 11 et 12 février auprès d’un échantillon représentatif de 1 006 personnes, permet de mesurer que le chien guide dispose d’un capital sympathie élevé dans le public, mais que la méconnaissance de la loi conduit trop souvent à bafouer ses droits ; ainsi que ceux de son maître.

Les six leçons du sondage :


1 Reconnaissance de l’utilité de l’animal :

96 % estiment que l’accès de ces chiens aux transports et dans les lieux ouverts au public est une bonne chose, 95 % disent que c’est même indispensable pour permettre aux personnes déficientes visuelles de circuler librement.

2 Droit méconnu :

37 % des français pensent que le chien guide d’aveugle doit rester à l’extérieur chez le boucher ou dans un magasin de bouche (23 % dans les restaurants et 24 % dans les supermarchés).

3 Cohabitation possible et même bienvenue :

Pour 82 %, l’animal n’est pas une gêne dans les lieux ouverts au public.

4 Réalité perçue et réalité vécue : 

92 % des personnes interrogées pensent que le chien guide est accepté dans le gîte alors que c’est un des lieux qui pose le plus de problème aux maîtres de chiens guides d’aveugles. De même, 83 % des personnes interrogées pensent que le chien guide peut monter sans restriction dans un taxi avec son maître alors que ce n’est pas si simple !

5 Droits non respectés : 

46 % estiment que ces droits d’accès ne sont pas respectés dans les transports et les lieux ouverts au public.


6 Besoin d’informer : 

Seuls 37 % des français pensent que les professionnels sont bien informés sur leur obligation d’accès des chiens guides et de leurs maîtres.


Source :

Téléchargez le PDF complet de ce sondage :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire